Actualités

Nintendo fait supprimer 8500 clones de l’émulateur YUZU, MIG en suivant ?

Nintendo Switch

L’information provient de TorrentFreak, relayée par videogameschronicle. On apprend que la société japonaise Nintendo a émis un avis de DMCA sur GitHub cette semaine. C’est un total de 8 535 dépôts contenant des “sous-versions” de l’émulateur YUZU qui ont été fermés par la plateforme.

GitHub a expliqué cette suppression massive par un DMCA posé par Nintendo qui visait à la base 100 dépôts. Comme GitHub a remarqué que le contenu contrefait dépassait largement ce nombre, GitHub a dû agir et faire supprimer tous les dépôts qui étaient liés de près ou de loin à YUZU. Voici ce qu’on peut lire sur le site :

« Comme le réseau signalé contenant le contenu prétendument contrefait était plus grand que cent (100) dépôts, et que le demandeur a allégué que toutes ou la plupart des copies étaient contrefaites dans la même mesure que le dépôt parent, GitHub a traité l’avis de retrait contre l’ensemble du réseau de 8.535 dépôts, y compris le dépôt parent. »

On se souvient que Nintendo avait fait fermer YUZU en début d’année. Ces derniers mois, Nintendo fait le forcing pour limiter la prolifération de software (et hardware) non désiré qui ne respecte pas les droits de la marque japonaise. On a par exemple encore vu récemment Nintendo faire fermer 20 ans de contenu de mods sur le jeu Garry’s Mod.

Garry's Mod
Garry’s Mod

Mig Switch dans le viseur…

Mais ce n’est pas tout, Nintendo s’attaque désormais aux hardware. Actuellement c’est Mig qui est en vue par le constructeur japonais. Suite à la multiplication de vidéo-test et critiques de Mig Switch, Nintendo décide de viser l’entreprise.

Pour faire simple, la Mig Switch est une carte flash qui permet un accès à l’ensemble de la bibliothèque Nintendo Switch. Derrière la façade de protection utilisée par le site officiel qui tente d’expliquer “qu’il ne s’agit que d’un dispositif de sauvegarde et développement tiers pour la Nintendo Switch“, se cache une réalité moins glorieuse et, dirons-nous, plus douteuse… Nintendo a décidé de s’attaquer aux problèmes en visant des sites revendeurs.

Nintendo ne plaisante plus depuis quelques mois.

nintendopassion.fr
Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.

    You may also like