Actualités

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom: Hidemaro Fujibayashi et Eiji Aonuma parlent du développement du jeu

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom: Hidemaro Fujibayashi et Eiji Aonuma parlent du développement du jeu

Durant la phase de développement de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom, les créateurs Hidemaro Fujibayashi et Eiji Aonuma ont révélé quelques détails sur les ennemis du jeu, y compris le retour de Gleeok et l’introduction de nouvelles créatures telles que les Trogloblin. Lors d’une récente interview avec Nintendo Dream, traduite par NintendoEverything, Fujibayashi a expliqué que la sélection des monstres a été guidée par la volonté d’optimiser l’expérience de jeu, en particulier en tenant compte des nouvelles zones telles que les cieux et les grottes souterraines de l’univers de Hyrule.

Gleeok

Gleeok, un ennemi déjà apparu plusieurs fois dans la série Zelda (Oracle of Seasons, The Minish Cap, Phantom Hourglass) fait son retour pour offrir un défi comparable à celui du Lynel de Breath of the Wild dans les nouvelles zones aériennes du jeu. L’équipe a puisé dans le riche héritage de la franchise pour adapter des monstres existants aux besoins spécifiques des nouveaux environnements du jeu.

« En réfléchissant au gameplay, nous avons regardé en arrière pour voir s’il y avait des monstres qui correspondaient à ce dont nous avions besoin dans les jeux précédents, et si quelque chose correspondait, nous les avons ajustés pour qu’ils soient implémentés dans Tears of the Kingdom. »

zelda-totk-king-gleeok

Les Trogloblin

Pour les grottes, par exemple, les développeurs ont conçu les Trogloblin, une créature capable de s’accrocher au plafond, une caractéristique inédite dans les jeux précédents de la série. Cette innovation permet aux joueurs d’exploiter pleinement la capacité Emprise pour créer des armes à longue portée, adaptées à ces nouveaux ennemis.

« Comme il n’y avait pas de monstre qui avait cette caractéristique dans les jeux précédents, nous avons créé un nouveau monstre, le Trogloblin. Du point de vue du gameplay, il est possible de fabriquer des armes à longue portée en utilisant la capacité Emprise »

Trogloblin

Boss Bokoblins

Un autre ajout dans Tears of the Kingdom est celui des Boss Bokoblins, pensés pour le combat groupé. Aonuma souligne que cette dynamique de combat vise à donner aux joueurs un avant-goût de leur propre stratégie en affrontant des groupes de Bokoblins en itinérance. Fujibayashi ajoute que même les ennemis adhèrent au thème du jeu de coopérer avec des alliés, conduisant à des batailles de groupe stratégiques et immersives:

« Les Boss Bokoblins sont destinés au combat à plusieurs après tout », a déclaré le producteur. « Ils peuvent être un peu difficiles à gérer seul pour Link au début, mais le fait d’avoir des alliés permet aux joueurs de les attaquer en toute confiance. »

Pour rappel, une adaptation en live-action de The Legend of Zelda est en cours de réalisation. Ce projet, annoncé par Shigeru Miyamoto et dirigé par Wes Ball (réalisateur des films comme Le Labyrinthe), promet d’apporter l’univers de Zelda sur grand écran, bien que sa finalisation prenne encore du temps.

Pendant ce temps, Tears of the Kingdom continue son petit chemin. Cependant, selon les dernières nouvelles, aucun DLC n’est actuellement prévu pour ce dernier opus de Zelda. Un pack de DLC était sorti pour Breath of the Wild.

nintendopassion.fr
Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.

    You may also like