ActualitésJeuxTests

The World According to Girl, le test sur Nintendo Switch : éduquer une enfant ordinaire au rang de sauveur de l’humanité.

The World According to Girl, le test sur Nintendo Switch : éduquer une enfant ordinaire au rang de sauveur de l’humanité.

 

The World According to Girl, le test sur Nintendo Switch. The World According to Girl fait parti de ces petits jeux indépendants qui sortent régulièrement et dont on attend pas grand chose. Dans ce dernier, vous aurez la responsabilité de l’éducation d’une jeune fille qui devra être envoyée dans l’espace, constituant ainsi le dernier espoir pour l’humanité. Rien que ça ! C’est à vous, son indendant, de vous occuper de la mener là où on attend de vous.

Mais alors, que vaut The World According to Girl sur Nintendo Switch ? Tout de suite, le test !

Développeur: yondray 
Éditeur: AMATA
Site: the World According to Girl – AMATA Games
Genre: Création de decks roguelike | Roman graphique | Aventure
Date de sortie sur Nintendo Switch:
15 février 2024
Lien eShop: the World According to Girl
Réseaux Sociaux: Facebook | Sur Twitter | Sur YouTube | Sur Instagram

Une jeune fille ordinaire


The World According to Girl Test Nintendo Switch

 

Tout d’abord et avant d’aborder l’histoire du jeu, première bonne surprise puisque le jeu est traduit dans le texte, en français. Un détail toujours appréciable, d’autant plus pour un jeu qui propose pas mal de lecture. The World According to Girl traite le sujet d’élever un enfant unique, pour en faire un sauveur de l’Humanité. Oui, rien que ça ! Le jeu se déroule un peu plus de 100 ans dans le futur par rapport à notre époque. Le monde est proche de la destruction. La fin de l’humanité approche. Cependant, vous êtes, indirectement, son dernier espoir. Car oui, on vous a assigné une tâche bien particulière : éduquer une enfant ordinaire, pour en faire une potentielle sauveuse de l’Humanité. Vous jouez donc ce rôle de l’administrateur et êtes responsable de l’éducation de cette jeune fille. Autre détail important, cette dernière n’est nullement au courant du plan qui se trame dans l’ombre et de son rôle dans le futur. Et elle ne devra se douter de rien au cours de son éducation !

Le jeu se déroule en plusieurs cycles, plus exactement 7 cycles au total pour terminer le jeu. Ces 7 cycles représentent le temps accordé à l’apprentissage de votre jeune protégée. Chaque cycle correspond à une année dans le jeu. Pour achever un cycle, il faudra compléter 6 saisons, correspondant à 6 tours. Vous disposerez donc de 6 tours pour terminer chaque cycle, soit un total de 42 tours pour élever votre protégée au rang de sauveuse de l’humanité.

 

Votre rôle d’administrateur


The World According to Girl Test Nintendo Switch

 

Maintenant que l’ensemble a été présenté, passons à votre rôle, vous joueur. Comme on l’a vu précédemment, vous êtes un administrateur. L’éducation de la jeune fille est votre priorité et sera votre unique but. L’avenir de l’Humanité en dépend. Pour se faire, plusieurs phases de gameplay sont prévues par le jeu.

Pour commencer, votre élève possède 4 caractéristiques : la Compassion (COM), l’Intelligence (INT), le Charisme (CHA) et la Vigueur (VIG). Ces 4 caractéristiques sont très importantes, puisqu’elles se révèlent être le niveau de votre élève. C’est sur ces 4 domaines de compétences qu’il faudra progresser. Mais alors, comment faire progresser son élève ?

Les Quartiers

Plusieurs méthodes s’offrent au joueur pour faire étudier son élève. Tout d’abord, un système de quartier. Ces quartiers, au nombre de 5, permettent une progression des compétences. Au début de chaque tour, vous piocherez une carte. Cette carte, qui s’attachera à un quartier vous apportera 2 choses : une action potentielle à réaliser ou un bonus passif pour commencer. Cela peut être un bonus permanent comme une augmentation d’une caractéristique de +1. Ensuite, chaque carte a une notation de caractéristiques : COM, INT, CHA, VIG. Par exemple, COM 0, INT 1, CHA 2, VIG 0. Cette carte donnera donc +1 d’intelligence et +2 de charisme au quartier dans lequel elle est attachée. Au fur et à mesure de la progression, ces cartes s’additionnent, donnant ainsi un bonus à votre élève à chaque tour.

Mais malheureusement, ce n’est pas aussi simple. Car pour activer ces bonus de quartier, il faudra une part de chance. À chaque tour, il vous sera demandé de revitaliser les quartiers. Vous aurez alors un nombre défini de points à utiliser. Revitaliser les quartiers dans le jeu correspond au pourcentage de chance de voir votre élève absorber les caractéristiques de chaque quartier. Ainsi, il sera quasi-impossible à chaque tour de récupérer le bonus de la totalité des quartiers. Il faudra faire des choix en fonction de la progression de votre élève. Enfin, des événements pourront venir affecter les quartiers, comme des grèves ou des catastrophes naturelles. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres.

L’apprentissage en fin de tour

Une autre possibilité pour augmenter les caractéristiques de votre élève est les cours donnés en fin de chaque tour (saison). Vous devrez choisir, tout simplement, sur quelle caractéristique précise travailler. Ce moment s’avère finalement être très “humain” dans sa conception. Il nous rappelle que nous avons en face de nous, une jeune fille ordinaire, qui se pose des questions qui le sont tout autant. Ces moments simples s’avèrent au final très efficaces, puisqu’ils rappelleront au joueur qu’il est face à une enfant.

Examen

Enfin, l’augmentation de ces caractéristiques ne sert pas à rien, puisque à la fin de chaque cycle, votre élève devra passer un test devant 4 examinateurs. Les résultats dépendront de plusieurs facteurs, dont du niveau de votre jeune protégée. Il faudra convaincre, à minima 2 examinateurs (chaque examinateur correspond à une caractéristique) pour réussir le test, et passer au cycle suivant. Au début de chaque saison, un objectif de compétence vous sera donné. Et si c’est l’échec ? Vous êtes bon pour tout recommencer !

Dans l’ensemble, le jeu n’est pas facile à appréhender. Un menu d’aide permet de comprendre le fonctionnement, mais disons-le honnêtement, c’est assez léger. Vous progresserez à coup d’expérimentation et de recommencement de partie. On aurait aimé un peu plus de clarté dans les mécanismes de jeu.

 

Une optimisation pas toujours réussie sur Nintendo Switch ?


Lors du test de The World According to Girl sur la Nintendo Switch, nous avons malheureusement rencontré un bug d’affichage assez gênant, puisqu’il rendait l’écran complètement illisible. Autant le dire, cela a ruiné la partie, bien que cela soit survenu lors du second tour de la première saison, minimisant ainsi les pertes. Bien que ce problème ne se soit présenté qu’une seule fois, il nous a semblé important de le signaler. Malgré cela, le jeu est globalement fluide. Tout peut être géré via l’écran tactile de la console en mode portable.

Sur le plan visuel, le jeu adopte une approche plutôt simpliste, qui s’avère néanmoins réussie. The World According to Girl se distingue particulièrement sur ce point. Cependant, on aurait apprécié un peu plus de détails dans cette dimension du jeu.

Concernant l’aspect sonore, l’ensemble est cohérent et même plutôt bien réussi. L’ambiance sonore est bien rendue. Le jeu vise à mettre en avant la relation entre l’administrateur et son élève, et réussit sur ce point. Avec un mélange de visual novel et de création de deck, le pari était de base compliquée. On ne va pas se mentir, on lit (et on prend du plaisir) lors de la première partie. La deuxième éventuellement. Au bout de la troisième, le bouton “avance rapide” pour passer les dialogues deviendra certainement votre ami. Et c’est dommage, puisqu’il y a un risque de sortir de l’histoire.

 

La clé pour le test de The World According to Girl sur Nintendo Switch a été fournie par AMATA K.K. Merci à eux !

product-image

The World According to Girl sur Nintendo Switch

5.5

Ce jeu ne conviendra pas à tous. Si vous appréciez la lecture, faites preuve de patience et que l'idée de devoir recommencer une partie à cause d'un deck inadapté ne vous rebute pas, alors ce jeu devrait vous procurer de bons moments. La relation unique, entre l'administrateur et son élève, les rend tous les deux très attachants. Si ces éléments ne vous séduisent pas particulièrement, il vaut mieux éviter ce jeu, car il pourrait devenir source de frustration.

nintendopassion.fr
Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.

    You may also like