Test de Terra Nil sur Nintendo Switch: que vaut le jeu de gestion écologique ?

terra nil test NP Switch

Sorti le 18 décembre 2023 sur Nintendo Switch, voici le test du jeu Terra Nil.


Prix à sa sortie : 24.99€ (actuellement à 19.99€ avec la promotion de sortie)
Support du test : Nintendo Switch
Langue française sur le jeu : oui
Genre : Gestion / Logique

Voir le jeu sur l’eShop Nintendo


Devolver, cela vous évoque sûrement quelque chose, n’est-ce pas ? Aujourd’hui, ils reviennent en tant qu’éditeurs de Terra Nil. Le jeu de gestion écologique est développé par le studio indépendant sud-africain, Free Lives. Le jeu est sorti le 18 décembre 2023, sur Nintendo Switch.

Mais attendez ? “Jeu de gestion écologique” ? Et oui, les jeux de gestion ne se limitent pas à la construction de villes ou à la gestion d’une ferme; ils peuvent également prendre une tournure totalement différente, comme celle de jouer en faveur de la nature et de l’environnement. Ce virage à 180 degrés est le parti pris de Terra Nil.

Ainsi débute l’introduction du jeu: la planète a perdu toute forme de vie. Et devinez quoi ? Vous êtes l’élu pour lui venir en aide. Votre mission est de construire des structures pour ramener l’environnement luxuriante sur Terre: la nature, l’eau, l’herbe, les animaux… Vous l’avez compris, il s’agira de recréer une zone fertile où l’environnement pourra s’épanouir !


Terra Nil, un jeu de gestion ? Vraiment ?

Voici une question qui mérite d’être posée. Dans un jeu de gestion classique, on doit souvent gérer plusieurs ressources, mais dans Terra Nil, il n’y en aura qu’une : la monnaie du jeu se présentera sous forme de ‘feuille’, toujours visible en haut de l’écran. Il n’y aura pas de stock et de ressources à surveiller, mais plutôt une gestion attentive de notre capital. En effet, le principe du jeu est le suivant : lorsque vous construisez une structure, celle-ci vous rapporte des points en fonction de son impact sur l’environnement. Plus vous enrichissez l’environnement, plus il vous récompense en feuilles. Une fois qu’on a compris ce principe, on peut alors gérer ses placements de bâtiments. Mais alors, comment se déroule une partie ?

test Terra Nil
Il est possible de choisir son niveau de difficulté

Le déroulement d’une partie dans Terra Nil

Chaque partie sera, au final, similaire dans sa construction. Et pourtant, elle sera différente de la précédente.


Mais avant d’expliquer tout cela en détail, commençons par le début. Lorsque vous lancerez le jeu, comme tout bon jeu qui se respecte, vous pourrez choisir votre niveau de difficulté. Cela est très intéressant, car cela donnera le ton de votre partie. Préférez-vous vous concentrer sur l’environnement sans avoir à faire énormément attention à votre capital ou, au contraire, vivre une partie faisant appel à votre capacité de logique et d’organisation avec un budget plus serré ? Le choix est possible.

test Terra Nil

Le tutoriel

La partie peut désormais commencer. Premier détail, le tutoriel est plutôt bien fait. Il est facile d’apprendre le jeu et on ne se retrouve pas submergé d’informations. Le jeu va à l’essentiel et, de plus, dispose d’une traduction française tout à fait correcte. Les bâtiments sont progressivement débloqués pour nous laisser le temps d’appréhender le système de jeu. Un bon point donc !

Différentes étapes à franchir

Revenons au “chaque partie sera au final similaire”. Pour faire simple, une partie dans Terra Nil se déroulera en trois étapes. Une première étape vous demandera de décontaminer la zone. Vous placerez alors les bâtiments pour transformer le sol en zone exploitable. Il faudra, à cette étape, bien placer l’électricité pour alimenter les bâtiments de la zone. Ces bâtiments permettront de revitaliser la zone. Les bases sont ainsi posées. Vous pouvez commencer à installer mère nature chez elle.

Terra Nil

La deuxième étape sera un peu plus axée sur la spécialisation des zones. Comme nous ne voulons pas trop dévoiler le jeu et vous laisser découvrir les bâtiments à débloquer, nous donnerons des exemples en vrac : vous pourrez, par exemple, créer un incendie contrôlé, qui rendra la terre brûlée plus fertile et permettra de créer des forêts plus luxuriantes. Vous pourrez aussi placer des ruches sur les arbres, afin de créer des champs de fleurs à proximité des ruches. Merci les abeilles ! Il faudra trouver un équilibre, indiqué en haut à droite de l’écran.

La dernière étape peut fusionner deux aspects en un seul. C’est à ce moment que la faune reprendra ses droits. Les espèces présentes dans le jeu nécessitent un environnement adéquat, comme par exemple la présence d’un lac, de plaines, ou d’une forêt en bord de rivière. Chaque espèce possède ses propres particularités qu’il faudra découvrir. Le sonar permet de rechercher les animaux et de découvrir quel environnement ils nécessitent. Vous pourriez alors devoir retravailler l’environnement pour réunir toutes les conditions requises.

Cette étape est intéressante car en plus de la faune à “trouver” sur la carte, il faudra détruire tous vos bâtiments, ou plutôt les recycler, bien évidemment. Thème écologiste oblige ! Vous éliminerez alors toutes vos constructions des deux étapes précédentes pour laisser place à un environnement totalement naturel et supprimer toute trace de construction humaine. Et il faut le dire, c’est assez satisfaisant de voir la nature prendre le dessus ! La sensation est très agréable.


Durée de vie ?

C’est peut-être le point faible de Terra Nil. Quatre biomes sont disponibles, mais il ne faudra compter que quelques heures pour “faire le tour” du jeu. Prévoyez environ cinq heures pour en voir l’ensemble. Le double si vous souhaitez le terminer entièrement. Les cartes sont finalement plutôt petites. Cependant, un gros point positif est à souligner : elles sont générées de manière procédurale, ce qui permet de ne jamais rejouer deux fois le même niveau. Cela reste tout de même court pour un jeu de gestion.

Écran de sélection des biomes et objectif de la faune/flore à compléter pour le 100%

Optimisation pour la Nintendo Switch ?

Le jeu connaît parfois des instabilités, notamment lors de fortes sollicitations à l’écran, comme pendant des scènes de pluie, d’orage, etc. Dans l’ensemble, cela reste acceptable. Il est cependant à noter qu’un crash du jeu s’est produit après une dizaine d’heures de test.
Graphiquement, le jeu est à la hauteur. Chaque biome apporte sa touche graphique à son écosystème.

Le son

La musique est très discrète, au point qu’on y prête presque pas attention. Sa discrétion, sa douceur, fait qu’elle se marie parfaitement avec les bruits de l’environnement, de l’orage ou encore de la pluie. L’ensemble est très cohérent.


Terra Nil: Terra Nil propose une très belle expérience. À la fois relaxant et demandant de la logique, le jeu s'avère finalement être un bon jeu. Le message écologique qu'il souhaite transmettre n'est pas moralisateur, mais vise plutôt à apporter une approche intelligente du sujet. Le seul bémol du jeu réside dans sa durée de vie relativement courte et dans la taille quelque peu limitée des cartes : il vous faudra environ une dizaine d'heures pour en faire le tour. À vous de juger si le prix est justifié ou si vous préféreriez attendre une promotion. Considérez-le davantage comme un jeu de logique que comme un jeu de gestion. nintendopassion.fr

7
von 10
2023-12-19T02:03:47+0100

La clé a été fournie pour le test par Devolver Digital. Merci à eux !

Partager sur les réseaux sociaux

nintendopassion.fr

Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.