ActualitésJeuxTests

qomp2: le test du successeur spirituel de Pong sur Nintendo Switch

qomp2: le test du successeur spirituel de Pong sur Nintendo Switch

 

qomp2, le test sur Nintendo Switch. Contrôlez une balle de Pong qui cherche à se libérer de sa vie coincée entre deux palettes, et partez à la découverte d’un monde à la fois dangereux et minimaliste. Vous serez équipé de commandes simples : deux boutons suffisent. Appuyez sur une touche pour changer de direction de 45 degrés et maintenez l’autre pour lancer un dash libérateur vers l’avant. C’est tout ce dont vous avez besoin pour résoudre des énigmes environnementales et naviguer à travers des niveaux labyrinthiques.

Mais alors, que vaut le successeur spirituel de Pong sur la Nintendo Switch ? Voici le test de Nintendo Passion.

Développeur: Graphite Lab
Éditeur: Atari
Site: qomp2 – Atari®
Genre: Arcade | Puzzle | Platformer | Aventure
Date de sortie sur Nintendo Switch:
20 février 2024
Lien eShop: qomp 2
Réseaux Sociaux: Facebook | Sur Twitter | Sur YouTube | Sur Instagram

Dur dur d’être une balle


qomp2 test switch

 

Le début du jeu vous plonge directement dans le bain. Depuis la sortie de Pong en 1972, vous en avez marre d’être envoyé d’une raquette à l’autre. 52 ans à servir de jouet, il faut que ça change ! À travers une introduction qui reprend le célèbre jeu de l’Atari, vous vous retrouvez dans la peau de la fameuse balle et non plus des raquettes. Ces dernières vous renvoient de gauche à droite, encore et toujours… au point où l’on comprend sa lassitude. On a envie de l’aider à s’enfuir de sa condition de balle de Pong ! Et ça tombe bien, car c’est le but du jeu.

Très vite, le jeu vous fait comprendre comment jouer. La balle rebondit d’un mur à l’autre. Ça sera alors votre rôle d’ajuster la trajectoire avec deux touches. La touche A permet de faire un virage à 45°, la touche ZR vous fera accélérer dans sa direction, via un dash. Utile pour détruire ou déplacer les blocs. Et c’est tout. C’est là la magie du jeu, deux touches suffisent.

On notera aussi une attention portée sur l’accessibilité du jeu, dans la configuration des commandes. Autre détail amusant, un mode bombé (désactivable) qui vous rappellera l’époque des écrans cathodiques et leur forme arrondie. La nostalgie est bien présente.

Pour éviter de frustrer le joueur, un mode “Astuces” est disponible. Il affiche en arrière-plan des balles indiquant le chemin et comment franchir les obstacles après de nombreuses morts au même endroit. De plus, un mode “Invincibilité” est également inclus.

On a décidé de fuir et de dire adieu aux raquettes. C’est parti !

 

Un monde minimaliste qui ne vous veut pas du bien


qomp2 test switch

 

Il faut bien le dire, la balle évolue dans un monde minimaliste. Le jeu, inspiré par l’esprit de Pong, joue sur la nostalgie. Son univers est simple, presque basique, offrant une compréhension directe de l’objectif. Cependant, déchiffrer la route à suivre demandera souvent de la réflexion. Car oui, un jeu minimaliste n’implique pas forcément la facilité. C’est le paradoxe de qomp2 : facile à prendre en main, il peut rapidement devenir ardu ! Dans un premier temps, il faudra comprendre le déplacement de la balle. Il faudra un petit temps d’adaptation : la balle va toujours tout droit et rebondit sur tous les murs. À vous d’ajuster la trajectoire.

Le monde ne vous épargnera pas. De multiples pièges se dresseront sur votre chemin. C’est à vous, petite balle, de vous frayer un passage. Utilisez votre touche RZ pour déplacer des blocs, rebondissez habilement, esquivez les pièges… Ce dash vous servira tout au long de la partie et sera un élément central du jeu.

qomp2 propose 30 niveaux exigeants. Pour corser le tout, 30 “petites larmes” sont cachées dans chaque niveau. Certaines seront difficiles d’accès, nécessitant de recommencer encore et encore.

Si vous manquez de patience, ce jeu n’est peut-être pas pour vous. qomp2 enseigne la patience, sans frustration excessive. En cas de défaite, la responsabilité vous incombe entièrement. Pas de souci de caméra, d’interface ou de hitbox aléatoire. Il n’y aura pas d’excuses, c’est de votre faute. Cependant, perdre n’est pas pénalisant ; vous reprenez instantanément au dernier checkpoint, juste avant l’obstacle. Aucune frustration due à la perte de vies qui vous ferait recommencer tout le niveau. Échouez une fois, deux fois, cinq fois, cinquante fois, autant de fois que nécessaire. Qu’importe. Vous repartirez toujours du dernier checkpoint. Il y a quasiment un côté “zen” dans ce jeu.

La conception du monde reste la même, avec un petit clin d’œil aux jeux ATARI du passé. Dans tous les cas, il faudra trouver la corde de sortie. Ces derniers sont numérotés par le numéro du monde suivi du numéro du niveau, par exemple : 2-4 pour le 4ème niveau du deuxième monde. Détail intéressant, chaque fin de monde comporte son boss, soit un total de 4 boss dans le jeu.

On pourrait regretter le manque de variété en termes d’environnement. On a parfois une impression de “déjà-vu”. Cependant, c’est un parti pris de la part du studio. La palette de couleurs noire et grise du fond de chaque niveau contraste avec la couleur bleue qui représente souvent des objets avec une interaction.

 

Une optimisation, au poil de balle


qomp2 test switch

 

Pas sûr que l’expression existe, mais le jeu tourne au poil ! Si tant est que les balles aient des poils. Car oui, l’optimisation est particulièrement réussie. Peu de lag, voire pas du tout. Le jeu tourne bien, c’est fluide. Certes, nous ne sommes pas face à un jeu 3D repoussant les limites sous Unreal Engine 5, mais on a déjà vu de “petits” jeux pêcher dans leur finition. Ce n’est pas le cas de qomp2. Le jeu tourne bien.

Le son du jeu est à la hauteur de l’optimisation. Le risque dans ce genre de jeu peut être l’énervement. On s’énerve de ne pas réussir un passage, alors on devient plus sensible aux sons. La boucle peut énerver, entendre le même son revenir en chaîne agacer. Eh bien, qomp2 réussit également ce pari d’avoir inséré une bande sonore de qualité. C’est simple, parfois même discret, mais l’ambiance est bien présente. Le fond sonore peut être calme, puis s’emballer sur des boss. Signe que le mélange visuel / son fonctionne.

Pour la durée de vie, on est proche du 1er qomp. Il faudra compter entre 2 et 3 heures pour finir le jeu. On aurait clairement aimé un jeu un peu plus long…

 

La clé pour le test de qomp2 a été fournie par ATARI. Merci à eux !

product-image

qomp 2 sur Nintendo Switch

7.5

qomp 2 se veut simpliste et fun. Les deux objectifs sont accomplis. Avec une optimisation parfaite sur Nintendo Switch, une capacité du jeu à s'adapter à tous les niveaux de joueurs, qomp 2 fournit quelques (maigres) heures d'amusement. Les quelques références aux anciens jeux d'ATARI font mouche (comme Surround, le "Snake" d'Atari). On aurait cependant aimé un jeu avec une plus grande durée de vie... Ça n'en reste pas moins le digne successeur spirituel que Pong méritait.

nintendopassion.fr
Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.

    You may also like