Digital Foundry teste l’aspect technique de la trilogie Batman: Arkham sur Nintendo Switch, et c’est un désastre…

Batman Trilogy

La Batman: Arkham Trilogy, repoussé plusieurs fois dans l’année, est désormais disponible sur la Nintendo Switch.

Cependant, selon une analyse technique de Digital Foundry, cette sortie n’est pas sans problèmes. Parmi les trois titres, Batman: Arkham Knight est celui qui connaît les difficultés les plus marquées. Le jeu sorti en 2015 sur PlayStation 4, Xbox One et PC, passe souvent sous la barre des 30 images par seconde. Il subit des chutes de performance significatives, particulièrement lors des déplacements dans la ville ou en conduisant la Batmobile, avec des baisses allant jusqu’à 20-25 images par seconde. En plus de ces problèmes de fluidité, des gel d’images à 0 images par seconde et des crashs occasionnels ont également été signalés. La résolution en mode docké est de 810p et de 540p en mode portable, ce qui est loin d’être idéal, même si le jeu semble offrir une expérience légèrement meilleure en mode portable.

En ce qui concerne Batman: Arkham Asylum et Arkham City, bien que ces deux titres soient basés sur les jeux originaux plutôt que sur les versions remastérisées, ils présentent des problèmes de chargement de textures et l’absence d’anti-aliasing.

Arkham Asylum a des difficultés à maintenir une fréquence d’images stable, souvent en dessous de 30 images par seconde, tandis qu’Arkham City offre une performance plus constante. La résolution pour ces deux titres est de 1080p en mode docké et de 720p en mode portable.

Dans l’ensemble, cette trilogie sur Switch semble avoir des difficultés techniques considérables, avec Oliver Mackenzie de Digital Foundry la qualifiant de “pire jeu qu’il testé à ce jour“.

Un bilan peu réjouissant donc pour ce portage de la trilogie Batman: Arkham sur notre console chérie.

Partager sur les réseaux sociaux

nintendopassion.fr

Passionné de jeux vidéo et de l'univers Nintendo depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi avec cette marque, allant de la NES à la Switch. Jouer pour la première fois à Pokémon, lancer Ocarina of Time sur la N64 et découvrir la 3D resteront des moments gravés dans la mémoire de tous ceux qui ont vécu ces instants.